Consommer, oui. Mais québécois et canadien !

Plutôt que de continuer à consommer européen, essayez de balayer un peu vos habitudes : vous découvrirez de nouveaux produits, vous part...



Plutôt que de continuer à consommer européen, essayez de balayer un peu vos habitudes : vous découvrirez de nouveaux produits, vous participerez à l’économie de la province et du pays et en plus, vous pourriez économiser. Voici quelques exemples… 

Petite remarque pour commencer : les marques que je cite sont des produits que j’apprécie ou que j’utilise simplement en exemple. Il ne s’agit pas de publicité et je ne suis pas rémunéré pour ça. D’ailleurs je ne mettrai aucun lien vers les sites commerciaux.


L’épicerie (produits de grande consommation) 

Beaucoup, beaucoup de produits… Alors le seul véritable conseil que je peux vous donner est que si vous souhaitez faire votre épicerie dans des compagnies canadiennes, vous pouvez choisir Loblaw (enseignes Maxi, Provigo, Loblaw’s, Pharmaprix…) ou même Jean Coutu ou Uniprix (parapharmacie, cosmétiques…) dont les sièges sociaux sont au Canada.

Petit aparté pour la bière. Les marques européennes, type Heineken, vont être vendues cher et ne sont pas nécessairement les meilleures. Essayez les bières québécoises, dont celles par exemple de marque Unibroue (Maudite, Blonde de Chambly, Fin du Monde…).
Et niveau cooler, plutôt que de prendre une Smirnoff, essayez les Boris Cool par exemple.

Les produits frais 

Certes, pour trouver de vrais bons fromages québécois ou de la bonne charcuterie, ce sera encore un peu difficile dans les grandes épiceries (mais ça commence!). À ce moment-là, préférez les magasins de quartier (charcutiers, boucheries, fromagers…) ou mieux encore, les marchés! Vous pourrez trouver des produits délicieux et parfois, vraiment moins chers.

Mes chouchous du moment : Les Cochonailles. Allez-y les yeux fermés. Même leur jambon blanc est meilleur que la plupart de ceux que vous trouverez en France.

Autre exemple vécu : la dernière fois que j’ai fait une raclette. Le kilo de fromage à raclette québécoise (chez le fromager) était d’environ 40 $. Vraiment délicieux. Le kilo de fromage venant de France ou de Suisse? Quasiment le double du prix. No comment.

Les vêtements 

S’habiller québécois ou canadien, c’est s’assurer que vous allez passer un bon hiver (sans rire). Mais c’est aussi profiter d’une mode différente de toutes ces marques internationales que tout le monde achète et surtout c’est moins cher que de s’habiller avec des produits européens.

Pour en citer quelques-uns :
La Maison Simons des vêtements pour tous, des produits pour la maison… 
Rudsak ou m0581pour les amateurs de cuir (manteaux, sacs, chaussures, gants, etc.) 
Aldopour des chaussures pas chères 
Garagepour les adolescentes & Dynamite — pour les femmes (même groupe d’entreprises)

Le bon plan : La Grande Braderie de Mode Québécoise, qui a lieu à Montréal deux fois par an, une fois en octobre et une fois en avril.

Mobilier & Déco 

Je sais que partout dans le monde (ou presque), quand on pense «meuble», on pense Ikea… Alors que certaines compagnies canadiennes, peut-être un peu plus cher certes, font du très bon travail, à la fois moderne et de bonne ou très bonne qualité.

Je pense par exemple à EQ3, mais aussi à Zone puis surtout mon préféré niveau design et rapport qualité/prix : Structube.

Vous aimerez aussi :

Conso 2481372216397198075

Enregistrer un commentaire Default Comments

emo-but-icon

Mon eBook exclusif !

Mon conseil pour votre assurance

Mes livres en librairie !

Publicité

item