Les bases de la politique canadienne et québécoise

La politique au Québec (et plus largement au Canada) est à la fois complexe et passionnante (et parfois révoltante, je vous l’accorde). ...


La politique au Québec (et plus largement au Canada) est à la fois complexe et passionnante (et parfois révoltante, je vous l’accorde). Si le sujet vous intéresse, vous pourriez en lire des livres entiers pour comprendre les tenants et les aboutissants du système politique fédéral et provincial. Ainsi cet article a pour unique but de présenter quelques bases, afin que vous ne soyez pas complètement à côté de la plaque en arrivant au Québec. À vous d’aller plus loin dans vos lectures et recherches si le sujet vous intéresse.

Quatre bases importantes

  • Le Canada est une fédération. Les pouvoirs sont partagés entre le gouvernement fédéral et les 10 provinces, qui sont : la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, l’Ontario, le Québec, Terre-Neuve-et-Labrador, le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse.
  • Le Canada est une monarchie constitutionnelle. Eh oui, la reine d’Angleterre est encore à la tête du gouvernement canadien! Mais en pratique, le chef du gouvernement canadien est le Premier ministre du Canada, tout comme le Premier ministre du Québec est le chef du gouvernement québécois.
  • Les régimes canadiens et québécois sont basés sur un système parlementaire. Il faut savoir que le parlement du Canada se situe dans la ville d’Ottawa (en Ontario), et que le parlement du Québec se trouve dans la ville de Québec
  • .
  • Les élections fédérales (pour l’ensemble du Canada) et provinciales (pour chaque province) utilisent le «scrutin uninominal majoritaire à un tour». Dans sa circonscription, lors d’un seul et unique tour, on vote pour élire un député parmi plusieurs candidats, et celui récoltant le plus de voix est élu. Ainsi, le Premier ministre (du Canada comme du Québec) est généralement le chef du parti politique qui obtient le plus de sièges au Parlement (= le plus de députés).

Déclenchement des élections

Officiellement, les élections canadiennes comme les élections québécoises se déroulent à date fixe, tous les quatre ans. Pourtant, la plupart du temps les élections vont être déclenchées, ou bien à la demande du Premier ministre (s’il estime que c’est opportun) ou bien après que le gouvernement soit «renversé» par l’opposition.

Lors de l’élection des députés au Parlement, que ce soit à Ottawa ou à Québec, c’est le parti qui obtient le plus de sièges qui est élu. On dit que ce parti est «majoritaire» s’il obtient à lui seul plus de la moitié des sièges. Par contre, s’il obtient moins de la moitié, le parti (et donc le gouvernement) est dit «minoritaire», et à ce moment-là, les députés de l’opposition (tous partis confondus) sont plus nombreux que les députés du parti au pouvoir.

Ainsi, au provincial comme au fédéral, il est officiellement possible, à plusieurs moments, que l’opposition renverse le gouvernement en place et fasse déclencher des élections (lors du dépôt du budget, ou lors d’un vote de confiance sur une loi par exemple...).

Vous aimerez aussi :

Vie Quotidienne 1083981909982408972

Enregistrer un commentaire Default Comments

emo-but-icon

Mon eBook exclusif !

Mon conseil pour votre assurance

Mes livres en librairie !

Publicité

item