Être LGBT à Montréal

On dit souvent que Montréal et sa population sont très ouvertes, et qu’être gay ou lesbienne est beaucoup mieux accepté ici que (presque)...


On dit souvent que Montréal et sa population sont très ouvertes, et qu’être gay ou lesbienne est beaucoup mieux accepté ici que (presque) partout ailleurs dans le monde. Faisant partie du milieu LGBT, je dois avouer avoir une chance incroyable de pouvoir vivre tout à fait normalement, sans être mis de côté ni même traité différemment que toute autre personne. Et même si tout n’est pas rose — il y a des cons partout — voici un petit état des lieux de la situation des LGBT à Montréal. 

Le mariage 

Sujet brûlant du moment un peu partout dans le monde, que ce soit en France ou aux USA, le mariage homosexuel a ici, été légiféré dès le début des années 2000. Plus exactement, le Québec a voté la loi de l’Union Civile en 2002, autorisant déjà les unions de couples de même sexe, puis il a ouvert le mariage aux homosexuels en 2004, un an avant que l’ensemble du Canada le mette en place en 2005.
Le peuple québécois a donc dix ans d’avance par rapport à la France sur ce sujet, et cela se ressent tout de suite!

Faire partie de la communauté LGBT 

La communauté LGBT est acceptée et intégrée dans le quotidien des Québécois, bien qu’elle le soit encore mieux dans les grandes villes de la province telles que Québec ou Montréal. Par exemple, de nombreuses entreprises (grandes et petites) vont afficher leur ouverture et leurs couleurs gay-friendly, mettant en avant leur désir de diversité, à l’image du peuple québécois. Il existe même la Chambre de Commerce Gaie du Québec, au même titre que toutes les autres chambres de commerce du pays!
Un autre exemple est celui du Village Gai, ce quartier de Montréal qui est l’un des plus grands quartiers gays au monde, mais qui pour autant, est très ouvert à tous et à toutes. Un quartier populaire, idéal si vous aimez aller au restaurant, au bar ou danser jusqu’au bout de la nuit!
Au-delà du quartier gay de Montréal, sachez que cette intégration se retrouve dans toute la ville de Montréal et dans la plupart de la province québécoise. En clair, vous pouvez être vous-même! Mais évidemment, il y a des exceptions partout...

Aussi, il est important de savoir que si nécessaire, il existe plusieurs organismes d’entraide qui peuvent vous épauler et vous renseigner. Pour n’en citer qu’un seul : Gai Écoute.

La forte présence de la culture LGBT 


L’exemple le plus frappant est certainement la Gay Pride montréalaise, ou plutôt, la Fierté comme on l’appelle ici. Il ne s’agit pas d’un simple défilé comme dans beaucoup de capitales du monde, mais d’une semaine entière de célébrations, ponctuées par de nombreux événements culturels : spectacles de musiques, shows de Drag-Queens, expositions, animations, soirées de musique électronique… Avec en bouquet final, un grand défilé auquel participe même les principaux acteurs politiques de la ville et de la province.

Mais en plus de la Fierté, la culture LGBT se manifeste grâce à bien d’autres événements au cours de l’année, qu’il s’agisse de festivals de musique électronique (tel que le Black & Blue) ou de festivals de cinéma (tel qu’Image + Nation). Sans compter, par exemple, la culture de la Drag-Queen, des personnages hauts en couleur, souvent même élevés au rang de célébrités, comme à Montréal avec Mado et son cabaret!



Pour avoir de beaux exemples sur l’ouverture et la diversité de Montréal, entre autres par rapport au milieu LGBT, je vous conseille de lire mon livre «Portraits de Montréal» qui présente, entre autres, le portrait de Sébastien alias Barbada, enseignant de musique le jour, et Drag-Queen et DJ la nuit!

Vous aimerez aussi :

Vie Quotidienne 4527977655627816778

Enregistrer un commentaire Default Comments

emo-but-icon

Mon eBook exclusif !

Mon conseil pour votre assurance

Mes livres en librairie !

Publicité

item