Pourquoi avoir un conseiller en sécurité financière?

Un conseiller en sécurité financière... OK, mais pourquoi?

C’est vrai ça. Pourquoi faire la démarche d’appeler un conseiller financier? Alors que vous pourriez simplement aller à votre banque et prendre un rendez-vous avec un de leurs conseillers...

D’abord parce que ça ne vous coûte rien (c’est gratuit, pourquoi s’en priver). Et aussi parce que vous avez le luxe de choisir quelqu’un de confiance, avec qui vous vous entendez bien et avec qui vous oserez parler de votre situation et vos projets. Pas quelqu’un au hasard qu’on vous aura assigné par défaut, peu disponible et qui risque de changer tous les ans, sans que vous en soyez averti.

Selon moi, il y a quatre autres gros avantages de faire appel à un conseiller en sécurité financière :

  1. Diminuer votre stress. Étonnant? Pas tant que ça. Car en planifiant vos finances, vous faites en sorte de préserver ou améliorer votre situation financière présente, tout en assurant vos projets, et en vous protégeant des conséquences d’éventuels problèmes (maladie, invalidité...). Ça fait nettement redescendre le stress quand on sait que tout est organisé correctement! Plus besoin de s’en inquiéter!
  2. Établir une véritable relation. Un bon conseiller aura à cœur de développer la relation sur le long terme, afin que votre plan financier colle toujours à votre style de vie, à vos projets et aux éventuels changements.
  3. Avoir quelqu’un de disponible et dédié. En tout cas, il se doit de l’être. Si vous avez une question, un problème, quelque chose à discuter, alors vous pouvez aisément le contacter.
  4. Dépenser le minimum. Sous entendu, dépenser le minimum pour avoir la meilleure planification par rapport à vos besoins. Par exemple, si après discussions et calculs, je vois que votre besoin en assurance vie est de 100 000 $, il serait absurde et peu professionnel de vous conseiller une assurance vie de 200 000 $ simplement « parce qu’on sait jamais ». Avoir un conseiller financier dédié, c’est compter sur un professionnel pour vous proposer du sur mesure, et non des produits X et Y, sans réfléchir. 

Planifier mes finances... OK, mais planifier quoi exactement?

Pour simplifier les choses, nous pouvons parler de 4 piliers principaux. En clair, une fois construits correctement, ces piliers vont soutenir votre sécurité financière présente et future. C’est (presque) aussi simple que ça!

1/Gérer les liquidités

C’est l’argent que vous mettez de côté, idéalement à chacune de vos paies, ou bien mensuellement. Selon votre profil, on parle donc de placements, d’investissements plus ou moins risqués, pour établir vos économies sur le court, moyen et long terme en fonction de vos projets.

Cependant, le plus important avec ce pilier, c’est la constitution d’un fonds de sécurité, un coussin financier sur lequel vous pourriez vous reposer en cas de problème. Ce fonds doit idéalement représenter un montant de 3 à 6 mois de dépenses habituelles, placé de telle sorte que l’argent vous rapporte de manière sécuritaire et qu’il est aisément disponible. Ce sera en général la première étape, si vous n’avez pas encore constitué ce fonds.

2/Prévoir la retraite

Pour nos grands-parents, la retraite était presque toujours synonyme de « j’arrête de travailler pour voyager, jardiner, et aller jouer au bridge le mercredi après-midi ». OK, je caricature un peu. Mais de nos jours, la retraite peut avoir bien des définitions différentes, selon chacun.

Certains ont ce désir d’attendre 65 ans pour arrêter complètement de travailler tout en gardant un même niveau de vie, mais d’autres pensent à devenir financièrement indépendants le plus tôt possible ou veulent réduire leur temps de travail dès 55 ans, ou encore ils veulent s’exiler en Thaïlande six mois par an à partir de leur 60ème anniversaire!

Bref, il est primordial d’organiser vos finances dès maintenant pour vous donner les chances d’avoir la retraite que vous souhaitez. C’est-à-dire?
  • Dédier systématiquement de l’argent à ce pôle, à chaque paie ou chaque mois. 
  • Maximiser l’utilisation de votre RÉER et par conséquent optimiser votre retour d'impôt sur le revenu (comprendre « diminuer votre impôt »)
  • Diversifier les investissements pour vous assurer à la fois de bons rendements et de la sécurité

3/Prévoir la maladie et l’invalidité

La sécurité financière, c’est aussi essayer de prévoir ce qui pourrait déstabiliser complètement vos finances. Et par « prévoir », je veux surtout dire « limiter les conséquences négatives ».

Pour cette raison, la maladie grave et l’invalidité constituent un pôle à part entière. Car dans l’éventualité d’une telle étape malheureuse qui pourrait vous empêcher de gagner un salaire, l’important est de préserver votre niveau de vie et de pouvoir payer les dépenses supplémentaires qui seraient engendrées.

Cette protection passe évidemment par des assurances. Votre conseiller en sécurité financière a donc pour mission, selon votre profil et votre budget, de vous trouver la meilleure couverture pour le prix le moins cher. Aucun intérêt d’être surassuré : le but est d’avoir exactement ce qu’il vous faut, ni plus ni moins, en fonction de votre situation et vos projets futurs.

Vous pensez que c’est jeter de l’argent par les fenêtres? Sachez qu’il existe des options de remboursement de primes! Alors oui, ça coûte plus cher mensuellement. Mais si vous arrivez à un certain âge (en général 65 ans) sans avoir sans avoir profité de l’assurance, alors vous serez remboursé de l’intégralité des primes versées!

Remarque : Beaucoup d’entreprises vont offrir à leurs employés une couverture minimale pour ces éventualités-là. Cependant, ce n’est peut-être pas assez pour votre cas. De plus, si vous quittez la compagnie ou si la compagnie décide d’arrêter la souscription à ces assurances collectives, vous vous trouverez sans protection du jour au lendemain.

4/Prévoir le décès

On va pas se le cacher, c’est ce qu’il y a de moins fun à planifier. Simplement parce que la plupart d’entre nous préfèrent ne pas en parler. Cependant, c’est aussi un pilier de la sécurité financière, car cela permettra, dans l’éventualité de votre décès :
  • De dégager assez d’argent pour payer les dernières dépenses (inhumation, impôts, dettes...) et éviter que vos héritiers n’aient à payer ça de leur poche
  • De fournir assez d’argent à votre famille pour préserver son niveau de vie
Je dis généralement que c’est le pilier le plus altruiste, car en prenant une assurance vie, le but premier n’est pas de penser à vos propres finances, mais à celles de vos proches.

Pour autant, parce qu’être altruiste ne veut pas dire qu’il faut vous négliger totalement, sachez qu’il existe des produits (tels que les assurances vie permanentes) qui pourraient vous permettre de tirer avantage de votre assurance vie pendant votre vivant!

Remarque : Pourquoi prendre une assurance vie quand on est jeune et en bonne santé? Parce que cela vous coûtera bien moins cher et que vous serez sûr de ne pas être refusé par la compagnie d’assurance! Voyez ici les autres raisons de prendre l’assurance vie au sérieux.


Vous souhaitez parler de vos finances? Je suis justement conseillé en sécurité financière, donc contactez-moi avec le formulaire en bas de page, ou bien par LinkedIn.


Vous aimerez aussi :

Santé & Assurances 2732945014480562549

Enregistrer un commentaire Default Comments

emo-but-icon

Mes livres en librairie !

Mon eBook exclusif !

Publicité

item