Quelle type immigration au Québec, pour quel profil ?

C’est clair dans votre tête, vous voulez immigrer au Québec. Mais par où commencer? Première étape : déterminez quels seront votre projet...


C’est clair dans votre tête, vous voulez immigrer au Québec. Mais par où commencer? Première étape : déterminez quels seront votre projet, vos buts, vos envies… Est-ce pour travailler ou étudier? Sur du long ou du court terme? 
Dans cet article, je regroupe les principales solutions d’immigration possibles en fonction de profils et caractéristiques. Ce n’est ni exhaustif, ni une vérité absolue, c’est uniquement pour commencer à vous guider à l’entrée de ce labyrinthe qui débouchera, je l’espère, sur le Québec! 
 Le mieux, lorsque vous aurez les idées plus claires, ce sera, comme je le conseille souvent, de vous renseigner via des sources officielles telles que Immigration Québec ou Citoyenneté et Immigration Canada... 

L’embauché 

Vous faites partie des chanceux qui ont réussi à se faire embaucher avant même de commencer les démarches d’immigration? Félicitations, parce que c’est rare! Quelques-unes de vos solutions sont :

Le Permis temporaire : obtenu grâce à l’intervention de votre futur employeur, mais extrêmement rare, car les conditions posées par le gouvernement sont drastiques.

La catégorie «Jeunes professionnels» : pour les jeunes qui veulent une courte expérience professionnelle au Canada.

La Résidence Permanente : si vous voyez plus loin qu’une simple aventure.

L’étudiant 

Personnellement, ma première expérience au Québec s’est faite en tant qu’étudiant, d’abord en échange puis en stage de fins d’études par la suite. Si vous êtes étudiant dans votre pays, alors renseignez-vous sur les programmes d’échange de votre établissement, ou bien venez en stage pendant l’été par exemple! Pour cela, il existe par exemple la possibilité du Stage Coop International.
Puis si vous souhaitez continuer ou reprendre vos études, alors, passer un diplôme au Québec est aussi un bon moyen d’immigrer et une véritable solution sur le long terme. Il faut cependant savoir si votre budget peut le permettre.

Le «jeune» aventurier 

Pour vous, le Canada est une aventure, une expérience sur le court terme ou bien une ligne supplémentaire à mettre sur votre CV? Alors si vous avez moins de 35 ans (pour un Français), le mieux dans ce cas est certainement le PVT : vous auriez ainsi le droit de travailler au Québec, ou bien n’importe où ailleurs au Canada, ce qui vous laisse la possibilité de bouger (presque) sans contrainte!

Le convaincu 

Que vous connaissiez bien ou moins bien le Québec, vous êtes certain que c’est ici que vous voulez faire votre vie (ou au moins une bonne partie). Alors prenez votre temps de bien faire les choses, puis si vous pensez avoir un bon profil pour être sélectionné, faites votre demande de Résidence Permanente!
Aussi, comme je le disais plus haut, un autre moyen d’immigrer (avec une vue sur le long terme) est de reprendre/continuer ses études au Québec. En effet, avec un diplôme québécois, il vous sera plus simple de vous installer au pays par la suite.

Le pressé 

Je sais que beaucoup, quel que soit leur âge, sont pressés de venir tenter leur chance au Québec. En général, mon principal conseil est plutôt «préparation, patience et prudence». Mais pour information, les solutions les plus rapides pour venir vivre au Québec sont :

Suivre des études : vous pourriez vous retrouver à Montréal dès la session prochaine, dans quelques semaines ou quelques mois, avec un permis d’études en poche et éventuellement, selon le diplôme que vous passez et l’établissement, un permis de travail hors campus de 20 h par semaine maximum...

Le PVT : même si obtenir ce permis s’apparente de plus en plus à une loterie tellement le nombre de candidats a explosé, il reste quand même l’une des solutions les plus rapides pour venir travailler au Québec (et plus largement au Canada).

La catégorie «Jeune pro», pour les moins de 35 ans : il vous «suffit» de trouver un emploi dans votre domaine, ce qui est plus facile à dire qu’à faire. Il s’agit cependant d’une solution relativement commune (les quelque 2000 permis sont rapidement distribués chaque année!)

Trouver un emploi à distance : dans ce cas l’immigration peut se faire rapidement si vous arrivez à trouver l’employeur qui vous accompagnera pour avoir un permis de travail temporaire. Mais cela se voit très, très rarement, et uniquement pour ceux qui travaillent dans des domaines professionnels pour lesquels la main-d’œuvre manque au Canada.

Et même si vous êtes pressé et impatient, évitez de venir en tant que touriste dans l’idée de trouver un emploi sur place. Cela se soldera quasi inévatiblement par un échec et certainement une très mauvaise expérience... Voyez mon article sur le sujet.

Vous aimerez aussi :

Immigration 8195937511782712665

Enregistrer un commentaire Default Comments

emo-but-icon

Mon eBook exclusif !

Mon conseil pour votre assurance

Mes livres en librairie !

Publicité

item